19/08/2009

Lettre XXVI



De la présidente Tourvel au Vicomte de Valmont

Je m’en tiens, Monsieur, à vous déclarer que vos sentiments m’offensent, que leur aveu m’outrage, et surtout que, loin d’en venir un jour à les partager, vous me forceriez à ne vous revoir jamais, si vous ne vous imposiez sur cet objet un silence qu’il me semble avoir droit d’attendre, et même d’exiger de vous.

New Order -Leave Me Alone

Aucun commentaire:

Publier un commentaire