13/05/2005

Konnichiwa, sayonara, soredewa mata ashitane



Bonjour, au revoir,
Et puis aussi à demain.
Tous les jours,
en passant devant la maison de ce chouette garçon
Mon coeur se met à faire boum boum,
comment pourrais-je bien faire ?
Aujourd'hui encore je n’y arrive pas,
mais demain j'aurais le courage
De lui demander comme ça d'une voix forte :
Comment s'appelle votre chien ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire