Ecoutez… j’ai eu une journée d’enfer et la dernière chose dont j’ai envie de parler c’est de la façon d’affronter l’existence

18/09/2009

 


Du Chevalier Danceny à Cécile Volanges

Non, je ne peux plus vivre ainsi, il faut que je vous voie, il le faut, ne fût-ce qu’un moment. Quand je me lève, je me dis : « Je ne la verrai pas. » Je me couche en disant : « Je ne l’ai point vue. » Les journées, si longues, n’ont pas un moment pour le bonheur. Tout est privation, tout est regret, tout est désespoir ; et tous ces maux me viennent d’où j’attendais tous mes plaisirs ! ajoutez à ces peines mortelles mon inquiétude sur les vôtres, et vous aurez une idée de ma situation.

Harry Nilsson - Without You

Libellés : ,