Ecoutez… j’ai eu une journée d’enfer et la dernière chose dont j’ai envie de parler c’est de la façon d’affronter l’existence

21/07/2007

 


Tiens pour une fois, je m'en vais écrire un bulletin normal, c'est à dire avec du texte et même des allusions à ce que j'ai fait dernièrement. Je ne sais pas ce qui me prend, si ça continue dans un mois, je serai là à vous expliquer que ma vie c'est vraiment très difficile mais que j'aime beaucoup manger du beurre.

Donc cette semaine, il s'avère que j'ai vu deux concerts :

- Animal Collective, qui m'a plutôt frustré par rapport à leurs anciennes prestations et compte tenu du potentiel de leur nouvel album. Ce n'étais pas mauvais, juste bien, et surtout un peu statique et sans leur grain de folie habituel. Je devais y aller le lendemain pour prendre des photos, puis je ne sais pas comment j'ai fait, j'ai perdu ma place. Concert et acte manqués.

- Lambchop à la Fondation Cartier, dont je n'attendais pas grand chose, ayant été un peu déçu par ma première fois avec eux, il y a deux ou trois ans. Et évidemment, ce concert était magnifique,je l'ai deviné dès le premier morceau. Ils ont joué pas mal de vieilles chansons, notamment tirées de leur sublime disque de 2002, "Is a woman", alors évidemment moi comme un âne, j'aime bien quand les groupes jouent les vieux morceaux que je connais. Du coup je me replonge dans leur discographie, j'ai du manquer beaucoup de choses finalement.

Sinon j'ai relu puis re-relu "Il pleut en amour" de Richard Brautigan (ce sont des poèmes, ils sont fait pour ça) et puis j'ai démarré la version écrite des contes moraux d'Eric Rohmer, "La boulangère de Monceau" est définitivement mon thriller préféré. Demain matin, j'irai acheter des sablés.

Lambchop - Paperback Bible