Ecoutez… j’ai eu une journée d’enfer et la dernière chose dont j’ai envie de parler c’est de la façon d’affronter l’existence

23/08/2005

 

1. Prendre son déjeuner tout seul.
C’est toujours très amusant.

2. Se promener sans but autour de son bureau.
Le bureau est énorme et il y a beaucoup de place pour se promener sans but.

3. Monter et descendre par l’ascenseur sans la moindre raison.
Les gens qui montent travaillent.
Pas moi.
Ceux qui descendent sortent dans la rue.
Pas moi.

4. Je pense sérieusement à utiliser le téléphone intérieur pour appeler mon poste 8993 et laisser sonner très longtemps. Puis me demander où est-ce que je suis et quand je rentrerai. Devrais-je laisser un message à la réception me demandant de me rappeler dès que je suis de retour ?

Charly Meignan, Paris, Le 23 août 2005

Ce texte est vraisemblablement un plagiat éhonté d'un poème de Richard Brautigan et est probablement extrait de son "Journal Japonais". Le lecteur aura peut-être pu d'ailleurs constater que cette semaine est officiellement consacrée à rendre hommage à l'écrivain américain Richard Brautigan. C'est à dire que suite à un manque flagrant d'imagination et de créativité littéraire, je me contenterai donc de piller son oeuvre méthodiquement afin d'avoir l'air cool.